Notre collège

Le fondateur du Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière


Charles-François Painchaud, dont les ancêtres venaient de Normandie, naquit à l'Ile-aux-Grues en 1782. En 1805, il fut ordonné prêtre. Un an plus tard, l’abbé Painchaud est nommé missionnaire à la Baie des Chaleurs avec résidence à Tracadièche (Carleton). Cette mission était étendue et difficile. En 1814, il est nommé curé à Sainte-Anne-de-la-Pocatière. Le 18 août 1814, avec deux compagnons, il embarque dans sa chaloupe aux trois mille clous construite par lui-même dans le grenier de son presbytère.

Il passe par Percé, Matane, Kamouraska, et le 17 septembre, il touche enfin à Sainte-Anne-de-la-Pocatière. Il allait y passer les 24 dernières années de sa vie, et y accomplir l'oeuvre qui l'a fait entrer de plain-pied dans l'histoire de notre pays.


L'abbé Charles-François Painchaud avait 45 ans quand il fonda le Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière. Le Séminaire de Québec existait depuis plus d'un siècle et demi, et le Collège de Montréal depuis un demi-siècle. Ceux de Nicolet, de St-Hyacinthe et de Sainte-Thérèse venaient à peine de sortir de terre. Dans le Bas du fleuve, de Québec à Gaspé, aucune maison d'enseignement secondaire pour les garçons. Et Painchaud, qui était un homme de claire vision et de forte action, se dit : « Il nous faut un collège! » Rien ne pourra l'arrêter.

1827-1877

« Le collège m’a permis de me fixer    
des bases solides pour l’avenir ! »
Jean-François Ouellet
Chirurgien, Finissant de la 169e promotion